×
Welt der Messer Logo
24H LIVRAISON GRATUITE
24H SERVICE GRAVURE
CONSEIL PERSONNEL
+41 32 322 97 55

Coutelier - l'art de forger des épées


                    Ce couteau est presque fini
                    Matéraux de base pour forger un couteau
                    Un modèle pour les forgerons : le maître-forgeron Fujiwara Kanefusa
                    L’art de forger est entièrement artisanal
                    Pièce brute du couteau
                    Fujiwara Kanefusa nettoyant une épée

Les couteaux artisanaux en acier damassés sont fabriqués selon les principes de l’art de forger traditionnel samouraï. Un maître de cet art est Fujiwara Kanefusa qui représente à Seki la 25e generation et dont les épées sont destinées à la famille royale. Il conçoit également des épées pour le roi de Jordanie ainsi que pour la dynastie royade d’Arabie Saoudite. Les couteaux damassés Kai, qui ppossède 32 couches d’acier damassé, suivent également cet art traditionnel de forger.

Plus de cinq ans sont nécessaires pour apprendre l’art de forger et cinq années supplémentaires pour passer les examens du ministère qui, au passage, prescrit également les matériaux à utiliser. Grâce au processus classique de fusion du sable, une très haute pureté est atteinte ; plus de 32'000 couches sont assemblées grâce à une technique de plissage. Ce processus permet de garder une lame extrêmement fine. De nouvelles recherches ont démontrées que la structure d’une épée samouraï se situe au niveau des nouveaux nanomatériaux. La finesse et la grande quantité de couches offrent une forte résistance. La partie intérieure molle est ensuite forgée avec la partie extérieure dure afin qu’un solide assemblage se constitue. Il faut environ 20 jours pour fabriquer cette ébauche d’épée. De par le fait que tout le processus en entièrement artisanal, les forgerons doivent travailler dans l’obscurité afin de contrôler la température des matériaux. L’extraordinaire structure  – chaque maître forgeron possède son propre motif – provient de l’impression de différentes couches de terre spécialement choisies et par trempage de l’acier. Le forgeron ponce préalablement l’épée afin de contrôler la qualité puis celle-ci est envoyée chez un polisseur et est enfin prête pour la fabrication du manche et du fourreau qui est décoré des ornements du forgeron.